La pose d’une fenêtre

La pose d’une fenêtre

1 – Dépose de l’ancienne menuiserie.

La première étape consiste à retirer l’ancienne menuiserie avec soin pour éviter d’abîmer la feuillure. Cette opération est à réaliser même si le le dormant (partie de la menuiserie fixée au mur) est conservé.

2 – Préparation du dormant (dans le cas d’une rénovation).

Le dormant de l’ancienne fenêtre doit ensuite être préparé par l’installateur afin d’assurer une assise correcte de la nouvelle menuiserie. Les parties (anciennes fiches) qui débordent du cadre devront être coupées et les parties ouvertes (anciennes évacuations d’eau) devront être bouchées. Si la partie basse de l’ancien dormant a subit des dégâts suite à des intempéries, elle devra être remplacée.

3 – Installation du nouveau cadre.

L’ancien dormant étant préparé, les poseurs peuvent installer le nouveau cadre en le vissant sur le cadre existant.

4 – Assurer l’étanchéité.

Pour assurer l’étanchéité de la structure, des cales doivent être installées entre le nouveau et l’ancien dormant pour pouvoir créer un joint d’étanchéité.

5 – Vérifier le niveau et l’aplomb.

Après s’être assuré que le dormant est correctement vissé et perpendiculaire, il faut vérifier que chaque pan est parfaitement droit à l’aide d’un niveau. En mesurant les côtés et la diagonale de la fenêtre, l’installateur vérifie également que les angles sont droits, et donc que l’installation est parfaitement rectangulaire. Ceci afin que les vantaux s’ouvrent et se ferment avec aisance.

6 – Installer les vantaux.

Il est temps de faire le joint, à l’intérieur comme à l’extérieur de la fenêtre, et d’installer les nouveaux vantaux.

7 – Les finitions.

La dernière étape concerne les finitions. Installer la ou les poignées de la fenêtre, poser les caches-fiches, mais aussi réaliser les habillages intérieurs avec des ailes sur ou sous appuis. Pour finir, l’installateur s’assure que la fenêtre fonctionne correctement, s’ouvre et se ferme sans difficulté.